Etui à Lunettes


Informations sur le Projet :

Catégorie : Electif I2 - 2020


Groupe : Etui à Lunettes



Conception & Innovation : Étude de cas de l'Étui à lunettes

GALPERN Maxime - KOCH Simon

Contexte

Au XXIe siècle, l'acuité visuelle occupe une place importante dans les besoins médicaux. En France, près de 1,7 million de personnes sont atteintes d’un trouble de la vision, et ainsi, le besoin en équipement de correction de la vue est montée en flèche. En effet, depuis quelques années, le marché de l’optique est en pleine mutation. Il faut dire que les lunettes font partie intégrante de notre quotidien (il s’en vend plus de 13 millions chaque année) et sont partout : sur le nez de 71 % des Français, dans les rayons du supermarché, dans près de 10 000 boutiques d’optique et depuis peu dans des concept stores et sur Internet. Ainsi est venu l'idée de s'intéresser à l'étui qui contient toutes ces paires de lunettes. D'ordinaire petit, peu cher, et accessible, celui-ci comporte néanmoins de nombreux défauts à l'heure actuelle. L'idée est donc à travers cette page web de concevoir l'étui de demain, en utilisant les outils à notre disposition, décrits ci-après. L'étude s'articulera autour de 3 points clés, à savoir l'étude de l'existant, l'analyse des problèmes rencontrés et leur résolution, et vous est proposé à vous, consommateur, pour vous permettre de mieux appréhender le produit conçu par nos soins.


I) Analyse de l'existant et contruction de la K-Map

De nos jours, l'étui à lunettes est indispensable pour les propriétaires de lunettes, étant fragiles, elles nécessitent d'être protégées lorsqu'on ne les porte pas où que l'on souhaite les transporter. L'étui a alors un rôle principal protecteur tout en assurant le transport.Cependant, durant nos recherches, nous avons constaté que les étuis standards existants sur le marché comportent de nombreux défauts. Nous avons alors décidé d'étudier l'étui qui nous paraissait le plus performant actuellement( un étui rigide pliable de la marque Way), car il satisfaisait le mieux la fonction principale utile "protéger les lunettes" tout en étant peu encombrant.


                                                                              


 

Nous avons donc construit la K-Map associée à cet étui, c'est une carte mentale qui permet de lister les défauts du système et y associer des solutions si cela-est possible afin de faire le point sur les modifications à apporter et sur les leviers sur lesquels jouer afin de concevoir une meilleure version du système existant.

Dans notre cas, la fonction principale utile de l'étui est de protéger les lunettes, le problème clé de notre K-map était alors "l'étui ne protège pas les lunettes des chocs", à partir de la nous avons défini toutes les problématiques qui pourraient être liées à la protection des lunettes ainsi que leurs solutions(Cf. image K-map en fin de paragraphe) et nous leur avons assigné des paramètres ces paramètres étaoent notés de 0 à 10 en fonction de leur pertinence par rapport au besoin.

Les problèmes sont liés à des PE( des paramètres qu'il faudrait optimiser), ex: le problème "il y a trop de jeu dans l'étui" à été associé au PE "Jeu intérieur (mm^3)". Les solutions quand à elles sont associées à des PA(des leviers sur lesquels il faut jouer pour optimiser les PE), ex : au problème du jeu dans l'étui nous avons lié la solution "mettre en place un intérieur épousant la forme des lunettes" qui est associé au PA "Surface déformable élastiquement (Oui/Non)

La K-Map est essentielle pour l'étude PICC car ce sont ces PE et PA que le logiciel va ensuite utiliser afin de nous guider dans la construction et l'imagination de solutions. Il est alors impératif de définir clairement les problèmes et paramètres associés afin de mener l'étude la plus juste possible.


                                     

K-Map


II) Le diagramme partie

Ensuite, nous avons décomposé l'étui en parties fonctionnelles, pour identifier les rôles et les solutions associées à chacun de ces éléments. Avec ces parties, nous avons pu concevoir un diagramme présentant de manière qualitative le rôle de l'étui, et ses interactions avec les éléments extérieur à celui-ci :

                     Diagramme partie


III) Le diagramme Multi-Écran

Viens ensuite le diagramme Multi écrans c'est un diagramme qui nous inscrivons les différentes partie du diagramme partie dans 3 catégories, le système( donc l'étui), le sous sytème(ce qui compose l'étui), et le super système( ce qui est en contact avec le système). Le diagramme multi écran est composé en 3 colonnes représentant 3 temporalités (passé, présent,futur), celle qui nous intéresse le plus es bien évidemment le futur car on y inscrit alors dans le  ce que l'on imagine de l'étui du futur, en se basant sur les éléments du présent que l'on améliore, mais aussi en imaginant de nouvelles fonctionnalités cela mène alors à la création de nouveaux PE et PA. 

Dans notre cas, grâce au diagramme multi écrans nous avons pu nous rendre compte que l'étui à lunettes deviendrait obsolète dans le futur si les lunettes devenaient suffisamment résistantes pour ne plus nécessiter d'étui, l'étui se devait alors de satisfaire de nouveaux besoins en plus de la protection pour a pas disparaître, nous avons alors pensé à technologiser l'étui ce qui a introduit un nouveau PE "Évolution technologique pour que l'étui à lunette ne soit pas obsolète dans le futur" ainsi que des PA qui sont alors des exemples d'ajout de fonctionnalités technologiques comme l'ajout d'un système de nettoyage des lunettes.


IV) Les lois

La démarche de construction d'une solution dépend de 9 lois :

Loi n° 1: Intégralité des parties 

Loi n° 2: Conductibilité énergétique

Loi n° 3: Harmonisation

Loi n° 4: Idéalité

Loi n° 5: Développement inégal

Loi n° 6: Transition au super-système

Loi n° 7: Transition vers le micro-niveau

Loi n° 8: Dynamisation et contrôlabilité

Loi n° 9: Évolution par la synthèse Substances-Champs

Pour chacune de ces lois le logiciel permettait de répondre à une série de question afin de formuler des hypothèse visant à améliorer le système ces hypothèses sont assez utiles pour donner des pistes de réflexion pour une future solution. Par exemple la première loi concerne les parties du système, une hypothèse générée est "«L'étui» pourrait évoluer en reconcevant «Coque», de façon à transformer efficacement l’énergie issue de «Énergie Mécanique» pour permettre une bonne réalisation de la fonction «Protéger Lunettes»" ce qui a été une bonne piste pour la résolution finale

exemples de lois:


V) Contradiction

En prenant en compte tous les éléments décrits précédemment, nous avons entrepris d'identifier les contradictions engendrées par les différentes PA agissant sur nos PE. En effet, nous avons établi un certain nombre de contradictions en nous basant sur l'évolution des paramètres précédemment listés. Par exemple, en nous penchant sur l'élasticité de l'étui (souple ou rigide), on s'aperçoit rendre celui-ci plus rigide entraîne fatalement l'augmentation du jeu à l'intérieur, ce qui n'est pas souhaité, dans le cadre de l'étude.

Ces contradictions sont toutes pondérés afin d'obtenir un ratio positif/négatif et déterminer quelles concessions seraient envisageables et lesquelles ne le seraient pas afin d'imaginer nos solutions.

Se créé alors un diagramme des contradictions dans faisant apparaître les contradictions en fonction de leur poids et de leur universalité, ce diagramme est muni d'un menu permettant de "résoudre les contradictions", c'est à dire associer nos contradictions à des paramètres TRIZ afin que PICC nous propose des démarches de résolution.




VI) Établissement des solutions

Suite à toutes ces étapes de réflexion ainsi que l'aide apportée par PICC nous avons commencé par définir des premiers jets d'idée et imaginer des solutions pour le futur de l'étui à lunettes, les premières idées n'étaient vouées qu'a résoudre certains problèmes comme le jeu ou l'absence de technologie (Cf. étui tubulaire et étui auto-nettoyant). Cependant après avoir posé ces idées nous nous sommes dits que nous pouvions combiner toutes ces caractéristiques pour créer l'étui optimal pour le futur (Cf l'étui intelligent).

Pour finir nous avons une liste avec toutes les solutions envisagées et les PE à satisfaire, nous évaluons alors chaque solution afin de déterminer laquelle résoud le plus de problème et est la plus pertinente : 


Comme vu ici la solution la plus pertinente est l'étui intelligent, voici sa description: 

VII) Conclusion

Pour conclure nous avons donc vu que PICC est un outil très complet dont nous n'avons pas exploité toutes les possibilités ni par ailleurs exploité à la perfection, malgré cela nous avons pu être correctement accompagnés tout au long de la démarche pour obtenir une solution finale satisafaisante. Enfin, si nous devions faire un retour global sur notre expérience PICC, nous dirions que c'est un très bon outil lors de la phase de recherche, mais qui demande également une grande rigueur afin d'obtenir des résultat pertinents. Nous sommes aussi conscients que notre exemple était très simple et ne visait que la découverte de ce logiciel mais qu'il pourrait être utilisé pour des projets bien plus grands dans le domaine de l'industrie par exemple.

Auteurs : Etui à Lunettes

KOCH Simon

PL2 - 2020 - Exosquelette pour main lowcost Etui à Lunettes

Maxime Galpern

PL2 - 2020 - Exosquelette pour main lowcost Etui à Lunettes