Cadenaccroch'

Bonjour à tous !

Nous sommes 4 étudiantes en 2ème année en spécialité Plasturgie à l'INSA de Strasbourg. Pour notre projet maquette 2018/2019, nous avons choisi de réaliser un objet 3-en-1 qui permettrait de faciliter la vie des cyclistes qui rythment la vie strasbourgeoise : le Cadenaccroch'.

Késako ? Le concept est de réunir en 1 seul et unique objet un garde boue qui permette d'attacher un cadenas U et qui a aussi la fonction de porte-bagage. 

                                          ----------------------------------------------------------                                 

Sommaire :

1.      Présentation du projet

a)      Conception préliminaire

b)     Plans

2.      Cahier des charges fonctionnel

3.      Conception CAO et impression

4.      Rendu final et mode d'emploi

                                         --------------------------------------------------------------

 

1.    Présentation du projet

a)    Conception préliminaire

Nous avions envie de créer un objet permettant d'améliorer et de simplifier la vie des cyclistes à Strasbourg. On a donc d'abord pensé à faire un simple accroche pour cadenas U car il existe peu de systèmes qui permettent d'accrocher un cadenas U convenablement, sans que cela gêne le cycliste. La plupart des cyclistes l'accrochent à leur guidon et il cogne contre le vélo au moindre mouvement latéral, ce qui est particulièrement embêtant.

Par conséquent, nous avions pensé à l'accrocher sur le cadre du vélo, sur la partie située entre la selle et le guidon ou sur la partie verticale sous la selle du vélo. Nous avons donc observé plusieurs cadres de vélo, et, comme chaque cadre de vélo est différent (taille, forme, ...) et que l'espace au niveau du cadre est trop petit pour les cadenas de taille moyenne à grande, nous avons abandonné l'idée de le mettre à cet endroit.

Face à cette impasse, nous nous sommes intéressés à la partie arrière du vélo, entre la selle et la roue arrière (sorte de petit triangle). Bien qu'il soit lui aussi différent d'un vélo à l'autre, nous aurions eu toute la place nécessaire pour tout fixer, peu importe la taille du cadenas.

Nous avons mesuré plusieurs "triangles" différents afin d'établir un angle moyen entre les 2 broches porteuses de notre accroche cadenas :

- Angle moyen mesuré : 40.6°

- Angle final : 40°

Nous sommes donc parties pour créer un système d'attache modulable au niveau de l'épaisseur des broches où l'accroche sera fixé grâce à une partie de forme complémentaire que l'on vissera à l'aide de vis et d'écrous papillon (pour plus de facilité à l'ouverture/fermeture).

 

 

b)     Plans

    2.   Cahier des charges fonctionnel

 

 

 

                                      3.   Conception CAO et impression

>> Pour la partie CAO :

C’est majoritairement Julie qui a passé énormément de temps à modéliser nos idées au plus près de nos conceptions. Au fur et à mesure que l’on avançait dans le projet, il fallait toujours modifier des formes, des côtes et des paramètres afin que chaque pièce s’emboîte parfaitement avec la pièce voisine, etc…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

>> Pour la partie impression :

En fonction de l’imprimante utilisée, nous devions faire différents réglages que ce soit sur notre pièce ou sur la machine.

Tout d’abord, nous avons imprimé la pièce principale du cadenaccroch’ avec la Fortus 250mc : étant donné la taille de notre pièce (22 x 15 x 12cm) et sa densité (elle doit être pleine afin de remplir ses fonctions de résistance), nous avons pensé à faire un modèle réduit mais Mr Cavalucci nous a dit que, de toute façon, elle ne serait pas imprimée pleine mais avec des alvéoles, assez denses pour satisfaire nos besoins. Par la suite, comme la Fortus imprime un support (que l’on dissolvera par la suite dans un bain d’acétone) autour de la pièce, nous avons dû minimiser la taille du support et donc la positionner de manière optimale sur le plateau d’impression. Nous en avions pour 33h d’impression et il a fallut changer la bobine en milieu d’impression car la quantité de fil restant ne suffisait pas. Nous avons par ailleurs eu de la chance car dès le 1er essai, la pièce avait les bonnes dimensions et était correctement imprimée, donc pas besoin de recommencer une impression aussi coûteuse en temps et en fil.

Pour les autres petites pièces rigides, nous les avons aussi imprimées avec la Fortus mais l’impression prit beaucoup moins de temps et nous avons pu lancer l’impression d’autre pièces d’autres groupes en même temps, ce que nous n’avions pas pu faire avec la partie principale.

En ce qui concerne les parties souples de notre cadenaccroch’, nous avons eu d’autres problèmes : tout d’abord, nous avions besoin d’imprimer un matériau élastomère, assez souple pour être enroulé, et la seule imprimante permettant d’imprimer ce genre de matériau est l’Ultimaker 2. Nous avons donc été confrontées à un problème : la pièce que nous voulions imprimer était trop longue et ne rentrait pas sur le plateau de la machine, même en diagonale. Julie et Zoé ont donc eu l’idée de couper les 2 pièces en 2 et de trouver un moyen de les recoller par la suite (colle à plastique, agrafes, refonte du plastique, …).

 Julie a donc modifié la CAO des pièces et nous avons fait imprimer une 1ère pièce. Avant cela, il nous a fallut changer le fil, ce qui ne fût pas simple avec la tête d’impression qui se bouche très facilement. Notre 1er essai fût un échec car la pièce s’est décollée du support peu avant la fin de l’impression et donc le fil s’est emmêlé. Pour que cela ne se reproduise plus, nous avons collé le plateau d’impression et nous avons lancé les 4 parties les uns après les autres avec succès (nous nous sommes dit que lancer l’impression des 4 pièces en même temps allait peut-être poser problème à nouveau donc nous avons préféré faire chaque pièce individuellement).

 

                                          4.   Rendu final et mode d'emploi

 

Espace Membres

  • over a year ago

    Présentation du FabLab de l’INSA de Strasbourg au salon Enova de Paris | Journal http://t.co/unsimpMH79

  • over a year ago

    RT @lgeco_insa: A. Najari présentera ses travaux "contradiction en phase amont de conception architecturale : TRIZ à l’énoncé des problèmes…

  • over a year ago

    RT @lgeco_insa: Ali Taheri (@Atari757) présentera ses travaux "Définition des indicateurs d’efficience pour caractériser les activités inve…

  • over a year ago

    RT @lgeco_insa: Séminaire LGECO le 16 avril 14h à l'@Insa_Strasbourg. Présentations de doctorants : Ali Taheri et Arash Najari.

  • over a year ago

    RT @lgeco_insa: Séminaire du labo le 12 mars de 14h à 16h. Présentation de Kondo H. Adjallah de l'@Univ_Lorraine et Sergiu Lionte doctorant…

  • over a year ago

    J'ai ajouté une vidéo à une playlist @YouTube - What's TRIZ? http://t.co/hS0JK8gyGL

  • over a year ago

    Season's greetings and happy new year 2015 from the Ideaslab team!

  • over a year ago

    Toute l'équipe du Fablab de l'INSA de Strasbourg vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année et vous donne... http://t.co/y4jBoOTJYR

  • over a year ago

    Le reportage sur le FabLab de l'INSA de Strasbourg réalisé par Alsace 20 et diffusé le 14 octobre 2014 est... http://t.co/XYvZz68KPT

  • over a year ago

    "IdeasLab dans Le 6 minutes Eurométropole (14/10/14) - Alsace 20" : http://t.co/lFaBBhf7Ek via @YouTube

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: