Pince-Chausettes

 

 

            Etudiantes en 2ème année de plasturgie, il nous est demandé de penser un objet innovant et d‘en réaliser une maquette. Nous avons donc commencé à nous concerter et nous avons évoqué plusieurs idées. Mais une idée en particulier à retenu notre attention. En effet, un problème du quotidien nous a particulièrement inspiré pour ce projet : la perte des chaussettes dans la machine à laver … Nous avons donc pensé que nous pourrions innover dans le domaine de la pince à chaussettes. Notre projet était donc lancé ! Nous allions réaliser une série de pinces à chaussettes qui pourraient passer dans la machine à laver, supporter le sèche-linge et même pouvoir être étendues très facilement sur le fil à linge.

               Afin de bien définir notre projet, nous avons dans un premier temps réalisé une bête à corne afin de cerner à qui pouvait bien servir notre objet, sur quoi il agit et dans quel but. Dans un second temps, nous avons essayé de lister les milieux extérieurs en contact avec notre objet au cours de son utilisation, afin de trouver les contraintes auxquelles nous aurions affaire, mais également dans le but de rédiger un cahier des charges. Nous avons ensuite essayé de coucher sur papier nos différentes idées quant au design de notre pince à chaussettes, les différentes solutions techniques que nous pourrions envisager. Nos différents dessins nous ont donc permis d’aboutir à un plan définitif que nous avons modélisé à l’aide d’un logiciel de conception. Pour finir, nous avons imprimé nos différentes pièces sur une imprimante 3D, et nous avons ainsi pu faire évoluer notre conception en fonction du modèle réel que nous avions entre les mains.

 

Analyse fonctionnelle

 

 

Conception

Une fois que nous avions réalisé une analyse fonctionnelle de notre projet, nous avons pu nous lancer dans la conception. Dans un premier temps, nous avons mis nos idées sur papier.

Puis, une fois que nos idées étaient claires, nous avons pu nous lancer dans la réalisation informatique de nos plans.

  

Nous avons imaginé deux pinces différentes : en fait, l’élément qui relie les deux parties de la pince a une forme différente. Il a fallu trouver la solution technologique la plus adaptée pour faire « ressort ». Nous avons trouvé les dimensions expérimentalement : nous avons imprimé plusieurs pinces avant d’arriver à un résultat satisfaisant.

Il s’est avéré que l’élément arrondi est le plus convaincant dans le rôle du ressort.

  

     Nous avons réalisé un support qui peut supporter au moins 4 pinces à chaussettes. Ce support est destiné à étendre facilement les pinces sur un fil à linge, mais il permet également de garder les pinces ensembles dans la machine. Une des extrémités est encastrée, et la seconde est réalisée à l’aide d’un bouchon amovible qui permet de moduler le nombre de pinces présentes sur le support. Afin de créer une zone anti-dérapante qui faciliterait la prise en main de l'utilisateur, nous avions le choix entre rajouter une peau souple sur la surface que l'utilisateur tient, ou bien insérer des stries dans la structure de notre pince. Il nous a semblé plus simple de faire des stries.

 

Fabrication et impression

Une fois que nous avons réalisé des modèles numériques des pièces que nous voulions, il nous a simplement fallu les transférer sur le logiciel de gestion de l’imprimante 3D … . Pour l'impression des dvirses maquettes, nous avons utilisé l'imprimante 3D Fortus 250 mc.

Nous avions le choix entre du nylon ou de l’ABS. Nous avons opté pour l’ABS puisque celui-ci présente des caractéristiques plus intéressantes, notamment pour son élasticité, pour la réalisation de pinces avec des ressorts.

 

Au fur et à mesure des impressions de nos maquettes, nous nous sommes rendues compte des différents avantages et inconvénients de nos modèles. Nous allons ici analyser la dernière maquette que nous avons produite (à droite sur la photo).

Pour les points satisfaisants :

-          Le design des pinces-chaussettes correspond à ce que nous souhaitions ; le logo Alsace est reconnaissable ;

-          Les pinces se placent correctement sur la tige ;

-          La tige s’accroche très bien sur un fil à linge ;

-          Le bouchon amovible de la tige fonctionne correctement ;

Voyons maintenant les points à améliorer :

-          La fonction pince n’est pas encore satisfaisante. En effet, lorsque l'on exerce une pression sur la pince, le pivot sort de son logement. Cela peut être dû aux jeux importants que nous avons été contraints de faire pour que les différentes parties de la pince ne se soudent pas à l’impression. De plus, au repos, nous voulions que notre maquette exerce un pincement, mais ce n’est pas encore tout à fait le cas. Nous ne sommes pas parvenues à pallier à ce problème.

-          Nous avons à certains endroits des épaisseurs trop importantes, notamment que la partie qui permet d’accrocher la pince sur la tige.

 

Conclusion

La fonction de pince a été difficile à réaliser, car il a fallu trouver une solution pour remplacer un ressort métallique par un système entièrement en plastique, c’est pourquoi nous n’avons pas réussi à parfaire notre pince. Cependant, nous avons réussi à créer un prototype de pince-chaussettes qui, malgré les quelques soucis auxquels nous n’avons pas trouvé de solution, fonctionne globalement bien.

 

 

                                                  

Espace Membres

  • over a year ago

    Présentation du FabLab de l’INSA de Strasbourg au salon Enova de Paris | Journal http://t.co/unsimpMH79

  • over a year ago

    RT @lgeco_insa: A. Najari présentera ses travaux "contradiction en phase amont de conception architecturale : TRIZ à l’énoncé des problèmes…

  • over a year ago

    RT @lgeco_insa: Ali Taheri (@Atari757) présentera ses travaux "Définition des indicateurs d’efficience pour caractériser les activités inve…

  • over a year ago

    RT @lgeco_insa: Séminaire LGECO le 16 avril 14h à l'@Insa_Strasbourg. Présentations de doctorants : Ali Taheri et Arash Najari.

  • over a year ago

    RT @lgeco_insa: Séminaire du labo le 12 mars de 14h à 16h. Présentation de Kondo H. Adjallah de l'@Univ_Lorraine et Sergiu Lionte doctorant…

  • over a year ago

    J'ai ajouté une vidéo à une playlist @YouTube - What's TRIZ? http://t.co/hS0JK8gyGL

  • over a year ago

    Season's greetings and happy new year 2015 from the Ideaslab team!

  • over a year ago

    Toute l'équipe du Fablab de l'INSA de Strasbourg vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année et vous donne... http://t.co/y4jBoOTJYR

  • over a year ago

    Le reportage sur le FabLab de l'INSA de Strasbourg réalisé par Alsace 20 et diffusé le 14 octobre 2014 est... http://t.co/XYvZz68KPT

  • over a year ago

    "IdeasLab dans Le 6 minutes Eurométropole (14/10/14) - Alsace 20" : http://t.co/lFaBBhf7Ek via @YouTube

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: