Liste des projets Maquette

Poêle avec rebord ajustable

Fichier triz

Introduction :

Nous avons choisi d’appliquer la méthode TRIZ à la poêle de cuisson car c’est un objet simple que l’on utilise quotidiennement. De plus, la poêle n’a pas beaucoup évolué depuis son invention. Nous avons donc eu envie de la moderniser.

Multi-écrans :

Pour commencer, nous avons essayé de cerner le problème grâce à la page multi-écrans. Nous nous sommes demandé à quoi ressemblait une poêle à l’origine et comment elle a évolué pour donner la poêle que l’on utilise aujourd’hui. Au début, c’était un simple réceptacle avec une longue poigné pour ne pas se brûler. La poêle était toute en acier, poigné comprise, et ne comportait aucuns revêtements. Elle était utilisé directement sur le feu d’une cheminé. Aujourd’hui elle est souvent constituée de couches de différents matériaux et la poigné est fabriqué dans un matériau ayant une faible conductivité thermique. Nous avons ensuite cherché quelles étaient les différentes parties dont est constituée une poêle (sous-système), ainsi que les éléments extérieurs agissant dessus (super-système). Il a ensuite fallu fixer tous les paramètres qui peuvent influencer la conception d’une poêle. Pour cela on a cherché ce qui avait changé entre l’ancienne poêle et la poêle actuelle. On a ensuite classé ces paramètres entre ceux qui ont évolué favorablement et ceux qui ont évolué de façon défavorable. Enfin, nous avons trouvé comment la poêle pouvait encore évoluer en fixant des hypothèses d’évolutions.

Photos du multi-écrans :

Contradictions :

Dans cette fenêtre, nous avons classé les paramètres trouvés précédemment suivant qu’ils soient paramètres d’action ou paramètres d’évaluation. Les paramètres d’action étant des paramètres sur lesquelles on peut agir. Chaque paramètre d’action se décompose en deux valeurs contraires (ex : pour la longueur, les valeurs sont long est court).Nous avons ensuite donné plus ou moins d’importance à chaque paramètre et ce pour différent type d’usage de la poêle. On a ainsi pondéré les paramètres suivant un usage « grand-mère » et un usage « étudiant ». Dans l’usage « grand-mère », on privilégie la robustesse de la poêle ainsi que sa facilité d’utilisation tandis que dans l’usage « étudiant », on privilégie la rapidité de cuisson est le prix de la poêle qui doit être le plus bas possible. Enfin, nous avons associé à chaque paramètre d’action les paramètres d’évaluation en rapport. Cela nous a apporter des contradictions entre les paramètres. Les contradictions sont regroupées dans un graphique dans lequel les contradictions les plus importantes sont en haut à droite. Il faut ensuite résoudre ces contradictions, en commençant par les plus importantes, afin de dégager des concepts inventifs. Nous avons choisi de résoudre la contradiction entre les paramètres d'évaluations, encombrement et commodité d'usage en jouant sur le paramètre d'action forme des rebords; les rebords pouvant être bas ou haut. Ainsi, si les rebords sont bas (ex : poêle à crêpes) la poêle sera plus facile à ranger mais ne sera pas très pratique pour cuire beaucoup d’aliments. En revanche, une poêle avec de grands rebord (ex : wok) sera encombrante mais plus facile d’utilisation.

Matrice :

La résolution d’une contradiction passe ensuite par une matrice de contradiction. A chaque paramètre en contradiction on associe de un à trois paramètres piochés dans une liste de 39 paramètres standard. Nous avons mis en contradiction les paramètres facilité d'utilisation (à la place de commodité d'usage) contre volume d'un objet immobile (à la place d'encombrement). Cette étape permet de généraliser nos paramètres suivant la base TRIZ. La résolution automatique de cette matrice par le logiciel permet de sortir des principes inventifs parmi les 40 présents dans la méthode TRIZ. Ces principes sont des solutions possibles pour résoudre les contradictions. Ils sont classés suivant leur nombre d’utilisation dans la résolution de la même contradiction. Dans notre étude, la résolution de la matrice a permis de trouver le principe inventif 15 : degré de dynamisme.

Concepts inventifs :

A partir du principe inventif donné par la matrice nous nous sommes orientés vers une poêle avec des rebords pouvant changer de taille. Nous avons cherché sur internet une solution pour avoir des rebords à taille variable. Nous avons trouvé une passoire avec des bords pliables et flexibles. La solution que nous avons choisie est donc une poêle avec des rebords pliables et un fond chauffant métallique. L’intérêt de cette solution est de pouvoir replier les bords de la poêle pour la ranger plus facilement. Pour ce faire, il suffit d’écraser la poêle pour en faire un disque de hauteur inférieur à la poêle initiale qui sera donc bien plus facile à ranger. Pour chauffer des aliments la poêle pourra être dépliée. Les rebords, bien que flexibles, devrons être conçus avec un matériau résistant à la chaleur c'est à dire un matériau haute température. Les parois devront tout de même être de bons conducteurs thermiques pour ne pas perdre d’efficacité en cuisson par rapport à une poêle traditionnelle.Pour permettre à la fois le repli et la tenue des parois,il faudra peut-être insérer aux rebords d’autres matériaux comme des tiges de métal tout en laissant des zones flexibles. Cette solution est également adaptée à d’autres récipients chauffant comme une casserole...

Conclusion :

On s'est aperçu que le plus compliqué est de trouver des paramètres pertinents pour définir le système. En commençant l’étude, nous avions quelques idées d’innovation possibles pour la poêle mais finalement nous avons trouvé une innovation dont on n’avait pas eu l’idée. Cela prouve que la méthode TRIZ marche !

Commentaire : Nous n'avons pas pu déposer les fichiers .triz, avant le départ en vacance de chacun des membres du groupe; nous ne pourrons alors y accéder seulement lundi 27/01, ils seront donc déposés en ligne à cette date. Merci de votre compréhension.

Espace Membres

  • over a year ago

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: