Liste des projets Maquette

Boîtier récupérateur d'épluchures : "Peelbox"

 

Placez ici le résumé de votre sujet

I- Introduction 

 

Étudiants en deuxième année de plasturgie, il nous a été demandé de réaliser un projet innovant. Nous avons donc pensé à différentes idées avant de nous attarder sur le récupérateur d’épluchures d’économes. En effet, lors de l’épluchage d’un légume, il n’est pas rare que les épluchures de ce dernier soient embêtantes et que nous ne sachions pas où les mettre. La résolution de ce problème nous a paru intéressant et innovant. C’est pour cela que nous avons choisi de traiter ce sujet. Cependant, jugeant le sujet un peu classique, nous avons décidé de dessiner l’objet de sorte qu’il s’attache aux différentes sortes d’économes disponibles sur le marché. En effet, nous pouvons en trouver différentes formes:

















 

Ces trois formes sont celles que nous trouvons le plus sur le marché, c’est donc à celles-ci que notre boîtier s’adaptera.

 

 

 

II-Analyse fonctionnelle:

 

  1. Recherche du besoin fondamental: bête à corne





 

  1. Identification des milieux extérieurs: diagramme en pieuvre


Fonctions de  service :

Critères 

Fp 1 : Contenir les épluchures de légumes lors de l’épluchage

- Volume de contenant

- Durabilité

- Type d’épluchure

Fc 1 : Etre lavable et être contenu dans un lave vaisselle 

- Matière imperméable 

- Volume

Fc 2 : Respecter les normes de sécurité 

 

Fc 3 : S’adapter à tous types d’économes

- Coefficient d’adhérence minimal

- Coefficient de frottement minimal

- Réaliser une liaison d’encastrement 

- Fixation rapide

Fc 4 : Ne pas être encombrant au repos 

- Volume 

Fc 5 : Ne pas s’ouvrir lors de l’épluchage

- Encastrement lors de la mise en position 

Fc 6 : S’adapter au mouvement de la main

- Rigidité minimale en flexion 

- Rigidité minimale en torsion 

Fc 7 : Etre maniable et simple d’utilisation 

- Flexibilité

- Confort d’épluchage

 

 

3. Contrôle de validité des besoins

 

Pourquoi le système existe-t-il ?

Parce que les pelures ne peuvent se ramasser toutes seules lors de l’épluchage des légumes et de ce fait elles gênent l’utilisateur.

 

Pour quoi ce besoin existe-t-il ?

Pour récupérer les pelures de légumes.

 

Qu’est ce qui peut le faire évoluer ?

- Les matériaux utilisés

- Le design

- L’apparition de nouveau types/nouvelle forme d’économe 


 

Qu’est ce qui pourrait le faire disparaître ?

- La disparition des économes

- Un système plus performant

- Plus besoin d’éplucher les légumes / disparition légumes 


 

Dans sa forme actuelle, le besoin est-il validé ?       

Oui.

 

Pourquoi ?

Car il permet de récupérer les épluchures.

 

 

III- Réflexion sur la maquette

 

1. Idées de conception

 

Afin de réaliser notre pièce, nous avons partagé nos idées et pris du temps afin de les analyser, et de les améliorer. Nous avons retenu celles listées ci-dessous.

 

→ Nous avons pensé à réaliser un objet bi-composant. Ainsi, nous aurions  une partie transparente permettant de visualiser le remplissage du boîtier et une partie opaque qui se fixera sur l’économe. 

 

→ Notre objet sera composé de deux parties: le système de serrage qui se fixe au manche de l’économe et le boîtier qui récupère les épluchures. Les deux parties seront liées par une liaison rotule. Celle-ci permettrait donc de désolidariser la zone d’accroche et la zone qui récupère. De ce fait, l’utilisateur pourra re-configurer le boîtier comme il veut, selon la forme de l’économe utilisé.

 

→ Système de serrage:

Afin de fixer l’objet à l’économe, nous avons pensé à différentes solutions. En effet, nous avons dans un premier temps imaginé une pince semblable à une pince à linge. Cependant, une autre solution nous a semblé préférable. Cette dernière serait un anneau que l’on serre à l’aide d’un boulon. La partie mâle de la liaison rotule se situera sur le système de serrage.

 

→ Boîtier récupérateur:

Ce dernier comportera une face amovible (à l’aide d’une liaison glissière) permettant d’être vidé. De plus la partie la partie femelle de la liaison rotule se situera sur le boîtier.

 

→ Fente:

Afin de pouvoir orienter la fente qui se situera face à la lame de l’économe, nous avons pensé à réaliser un grand trou comblé par disque sur lequel se trouvera une rainure de la taille de la lame. De cette manière, la rainure pourra être orientée selon la forme de l’économe


 

2. Choix des matières et des machines utilisées

 

Nous allons lancer un prototype du système de serrage sur la machine fortus 250mc. En effet, c’est cette machine qui est la plus accessible et simple de manipulation. Nous verrons ensuite si la forme et la matière répondront  correctement au cahier des charges. A la réception du prototype nous pourrons ainsi choisir de réaliser cette pièce avec cette machine ou en prendre une autre.

 

La plaque amovible permettant de vider le boîtier et de visualiser son remplissage sera transparente. Cependant, les impressions en matière transparente n’offrent pas toujours des rendus optimaux (cela laisse beaucoup de marques, ce n’est pas très esthétique). Ainsi, nous avons décidé de couper cette plaque dans du plexiglas à l’aide de la découpe laser trotec.  


 

Finalement, le boîtier ainsi que  le bouchon amovible (permettant la rotation de la fente) seront également imprimés avec la fortus 250mc. En effet, nous n’avons pas de contraintes particulières à respecter quant à la matière de l’objet et cette machine reste la plus simple d’utilisation et la plus accessible. 

 

3 . Conception 

 

Nous avons commencé la conception de notre projet en imprimant un prototype de l’attache de l'économe à la boîte. Celui-ci nous a permis de nous rendre compte des dimensions réelles qu’on souhaitait ainsi que les contraintes que pouvait supporter ce matériau. En ayant récupéré le prototype nous avons constaté que quelques changements seraient à prévoir. En effet, nous pensons que la pièce est légèrement trop large et qu’il faudra donc diminuer sa taille afin que son encombrement sur le manche soit minime. Au niveau de la matière utilisée, celle-ci nous convient bien puisqu’elle permet à la pièce d’être solide mais accorde cependant une souplesse nécessaire au serrage. Ainsi, notre pièce finale sera réalisée par la machine fortus 250mc. Il sera seulement nécessaire d’ajouter un boulon afin de pouvoir serrer la pièce autour du manche de l’économe.

 
 
 

Nous avons continué en imprimant notre boîte ainsi que le bouchon amovible (la partie taraudage et la partie filetage). 

Au niveau de la boite, la liaison rotule ne fonctionnait pas. Effectivement la partie mâle de l’attache ne rentrait pas dans la partie femelle de la boîte. 

Au niveau du bouchon amovible la partie filetage rentrait dans le trou de la boite mais cette partie doit se fixer par l’intérieur de la boîte et ici nos dimensions ne lui permettait pas d’y rentrer.

Concernant la partie taraudage, le pas de notre taraudage était trop grand et ainsi cette partie ne rentrait pas dans le trou prévu à cet effet. 

A ce moment la il nous fallait donc réimprimer l’attache et les deux parties du bouchon amovible.


Nous avons donc réimprimé ces pièce en changeant les dimensions qui posaient problème.  

Au niveau du bouchon amovible, nous avons remarqué que la partie taraudage était superflue. En effet, le filetage de la partie contenant la fente s’assemble directement avec la boîte et permet également une liaison pivot afin d’orienter la fente selon le type d’économe utilisé. Cela est d’autant plus avantageux puisque la quantité de matière utilisée pour produire l’objet est diminuée ce qui implique que son coût également. 

Au niveau de l’attache nous avions toujours pas une liaison rotule souhaitée mais maintenant le problème est que le jeu est légèrement  trop important. En effet les deux parties s’assemblent bien entre elles mais ne restent pas en position ensemble. Nous n’avons pas réussi à trouver de solution qui fonctionne correctement pour cette liaison rotule.

 

 

 

 

Ensuite nous avons réalisé la plaque amovible qui permet de fermer la boîte. 

Après avoir récupéré la plaque découpée, nous avons remarqué que celle-ci était trop large pour rentrer dans la rainure prévue à cet effet. Cependant, la hauteur offre un jeu suffisant pour que la plaque ne puisse pas glisser. Nous avons donc poncé chaque arête de la plaque afin qu’elle puisse rentrer correctement dans la boîte. Cela nous a donc évité d’en découper une nouvelle.

 

 

4. Améliorations 


Sur ce prototype beaucoup d’améliorations sont envisageables. 

En effet la liaison rotule reste à parfaire afin que l’ensemble du projet tienne ensemble et puisse être correctement utilisable. 

On pourrait également essayer de réduire la distance entre l’économe et la boite en raccourcissant la tige qui relie la partie mâle de la liaison rotule à l’attache.



5. Commentaires 


Cependant malgré ces améliorations possibles, certains éléments de notre prototype nous semblent être convenables.

Le système de bouchon amovible qui permet de s’adapter aux différents économe répond à la diversité des économes existants. Ceci est un point auquel il nous était important de répondre.

D’autre part l’idée de la liaison rotule permet également de bien positionner la boîte en fonction des économes en possession de chacun. 


Ce projet a été très enrichissant pour chacun de nous. En effet, il nous a demandé du temps, de l’investissement mais aussi de l’imagination afin de créer un objet le plus fonctionnel possible. Cependant, n’ayant aucune expérience préalable dans ce domaine la réalisation de ce projet a été délicate. En outre, nous n’avions pas tous les outils techniques permettant de réaliser la liaison rotule (manque de maîtrise de créo).

 
 

Espace Membres

  • over a year ago

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: