Mur

 

Introduction

Pour ce module, nous avons décidé de traiter du mur. Les murs sont ce qui nous entoure tout le temps quand nous sommes en intérieur. Nous voulions essayer d’améliorer le mur que nous connaissons aujourd’hui, pour le rendre meilleur dans plusieurs domaines.

 

Analyse

Au long de cette première partie, nous allons analyser le système actuel, qui est dans notre cas le mur, pour ensuite pouvoir l’améliorer en ayant prit en compte tout les paramètres. Le logiciel PICC, va nous permettre de construire notre réflexion autour de la méthode TRIZ, nous allons donc l’utiliser, et en montrer des captures d’écran dans ce rapport.

 

a) Intégralité des parties

Au sein de cette première partie, nous avons disséqué les différentes parties qui composent un mur ordinaire. Nous avons aussi précisé la fonction du mur à laquelle nous voulons nous intéresser dans cette étude.



 

b) Multi-écran

Dans cette seconde partie, nous avons placé au centre le mur. On visualise à gauche et à droite les sous-systèmes et sur-systèmes rattachées au passé et au futur du mur.

On peut voir que des smiley de couleur sont présent. Les verts représentent simplement les évolution positives du système. Les rouges représentent des évolutions négatives. Le but étant de n’avoir aucun smiley rouge entre le système présent et le futur; ce qui est le cas ici.

 

d) Loi d’évolution

La méthode TRIZ se base sur trois lois. Elles sont toutes listées ci-après, avec une explication concrète et/ou un exemple.

 

  • Loi 1 - L’intégralité des parties. Les constituants essentiels d’un système technique (moteur, transmission, travail, contrôle) doivent être présents et assumer correctement le rôle qui leur est dévolu dans sa structure. Ils forment un tout permettant la réalisation de la Fonction Principale Utile

  • Loi 2 - La conductibilité énergétique. L’énergie doit traverser, sans déperditions, les constituants du système technique. Aucun des constituants ne doit bloquer le libre passage de l’énergie permettant d'assumer la FPU.

  • Loi 3 - Harmonisation. La concordance (ou la dissonance forcée) de forme, de rythme, de couleurs, de régime,… entre deux constituants (ou entre ces derniers et l’énergie ou l’objet) se doit d’être optimisée dans l’objectif de maximiser la FPU.

  • Loi 4 - Idéalité. La notion « d’idéal » s’évalue par le rapport entre les performances du système technique et les dépenses qu’il use pour assumer sa FPU. La notion d’ « idéal absolu » s’obtient lors que l’objet assume sa FPU sans aucune dépense.

  • Loi 5 - Développement inégal. L’état de maturité (d’avancement technologique) des constituants laisse apparaître des inégalités, générant ainsi l’arrivée de nouvelles contradictions. Ces contradictions deviennent des obstacles à lever pour la poursuite de l’évolution du système.

  • Loi 6 - Transition au super-système. Le cycle de vie du système s’achève et l’évolution logique n’a d’autres issues que sa disparition au profit d’un de ses super-systèmes qui, à son tour, poursuivra l’évolution de sa FPU.

  • Loi 7 - Transition vers le micro-niveau. L’évolution de l’efficience de la FPU passe par une évolution de l’organe de travail d’un état vers un autre, plus concassé, en suivant cette logique : Solide-Granulés-Liquide-Champ-Plasma.

  • Loi 8 - Dynamisation et contrôlabilité. L’évolution de la structure du système passe par l’introduction, en son sein, d’un dynamisme lui apportant plus de flexibilité et autorisant un meilleur contrôle des effets de la FPU. La logique de dynamisation peut se concevoir comme suit : Monobloc-1 pivot-plusieurs pivots-Flexible (souple)…

  • Loi 9 - Evolution par la synthèse Substances - champs. L'évolution du système technique accepte l'ajout d'associations substances-champ dans le but d'accroître la somme des fonctionnalités.

 

e) Poly-contradictions

 

Ici, il s’agit de gérer nos PE ( Paramètre d’évolution ) et PA ( Paramètre d’Action ) par rapport à notre Mur. Un PE est un paramètre qui est en lien avec les évolutions positives de notre graphe multi-écran. Un PA est un paramètre qui décrit une action de notre système. Nous avons eu la possibilité de créer nos PA et de rajouter des PE qui nous paraissent intéressant pour innover notre mur. Chaque PA agit sur un élément de notre système. De plus, le PA est divisé en deux parties:Va et Va . Ces deux parties sont opposées et expriment la contradiction d'un PE positif pour l'une et donc négatif pour l'autre.

 

Dans notre cas, nous avons 5 PAs et 13 PEs. Pour que ce soit plus clair, notre PA « Composition » agit sur la composition du mur. Nous avons attribué le PE « Empreinte carbone » comme étant négatif si l'isolation thermique était positive. Il a donc été automatiquement mis comme négatif si l'isolation thermique est faible.

Il en va de même pour chacun de nos PA. L’intégralité de nos PA est listée ci-dessous.

 

 

 

Résolution

Nous allons maintenant, nous intéresser à la résolution de notre problème; quelles solutions pour améliorer le mur.

 

a) Contradictions proposées

Après avoir réalisé le graphe poly-contradictions, nous avons réalisé un autre graphe qui se présente sous la forme de bulle classées en fonction de leur poid et de leur universalité. Ce graphe présente donc le poids de la contradiction en abscisse et l’universalité d’un PE en ordonnée. Chaque bulle est colorée en fonction de la CT dont elle dépend. En jaune, nous avons les contradictions liées à la CT1 « composition » du graphe poly-contradictions par exemple. Le graphique ci-dessous est propre à chaque scénario qu'on peut choisir en bas à gauche.

Pour la suite de notre étude, nous allons choisir les contradictions qui nous paraissent les plus importantes pour notre système, et les résoudre à l’aide de PICC. En effet, nous avons 26 contradictions, ce qui serait trop long à traiter lors de cet électif.

b) Résolution à l’aide de la matrice TRIZ

Le logiciel PICC, propose de résoudre les contradictions choisies à l’aide de la matrice TRIZ. On se base sur les 40 principes définissant un système. Pour une contradiction donnée , il faut choisir quel paramètre de la contradiction est principal et chercher parmi les 40 critères celui qui s'en rapproche le plus. Ils sont situés à gauche de l'image ci-dessous.

Enfin, nous pouvons ajouter une solution trouvée à l’aide de PICC, dans l’un des 40 principes. Dans ce résumé, nous allons nous attarder sur la solution des murs asymétriques. En effet, les trois autres solutions trouvées sont moins innovantes. Chaque solution est notée selon sa complexité, et ses résultats. Des murs asymétriques seraient compliqués à concevoir, car à notre connaissance, il n’existe rien de tel sur le marché, ou en développement - recherche.

 

Solution

 

 

Espace Membres

  • over a year ago

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: