Système de manuscription de données numériques

 


Système de manuscription de données numériques

 

Notre consigne était de trouver une idée innovante d’objet qui serait à la fois utile et nouveau. Pour trouver ce sur quoi nous allions travailler, nous avons dû réfléchir à plusieurs objets de la vie quotidienne qui pourraient éventuellement devenir plus pratiques à utiliser.

Nous avons d’abord pensé au parapluie et aux autres fonctions qu’il pourrait assurer. Ensuite, nous nous sommes concentrés sur les objets que nous utilisons dans le cadre des études. Nous avons remarqué que beaucoup d’étudiants sont en difficulté lorsqu’il s’agit simultanément d’écouter, de comprendre et d’écrire les cours. En effet, ces derniers avancent de plus en plus vite au fil des années et il est plus compliqué d’assurer ces trois fonctions (écouter, comprendre, noter).

De plus, la numérisation des cours étant de plus en plus courante, il est cependant plus compliqué, pour la majorité de suivre les cours sur un ordinateur. L’écriture sur papier facilite l’apprentissage pour la plus part d’entre nous.

On a donc décidé d’automatiser une de ces fonctions afin de faciliter la vie des élèves et de n’importe quelle personne dans tout domaine qui serait dans une position similaire (discours, recherche, travail…). Avec notre système de manuscription, toute parole et toute photo peut être retranscrite de façon manuscrite, et dessinée grâce à notre appareil. Il suffit donc d’enregistrer ce qui est dit, ou de prendre en photo le schéma voulu, et l’appareil écrira ou dessinera ce qui est enregistré.

Ayant cette idée en tête, nous avons choisi un titre, une photographie qui convenait au projet avant de passer à la résolution. Pour ce faire nous avons utilisé la plateforme https://picc.inventivedesign.unistra.fr/ afin de traiter le problème avec la méthode TRIZ.

 

Utilisation de la plateforme :

 

Création de la KMAP:

Il a fallu créer une KMAP. Il s’agit d’un schéma présentant les problèmes, les solutions, ainsi que les liens établis entre eux. Pour compléter l’onglet « contradictions », dans la phase « construire et résoudre », il a fallu attribuer des paramètres aux solutions et problèmes générés dans ce schéma.

Définiton de la composition de notre système:

Tout d’abord, nous avons défini les différentes parties de notre système. La source d’énergie serait l’électricité venant d’une source quelconque (batterie, pile…). Elle alimentera le moteur de l’appareil constitué d’engrenages et de poulies pour déplacer l’appareil à travers la surface du support. Le client (l’objet qui subit l’action du système) sera un crayon ou un stylo, selon la préférence de l’utilisateur, attaché au système grâce à un système de serrage. Le contrôle des mouvements sera géré par la programmation de l’appareil qui lui permettra de retranscrire toutes les informations à traiter.

 

Evolution de notre système:

Par la suite, nous avons complété le diagramme multi-écrans. Celui-ci nous permet de suivre l’évolution de notre projet en définissant les sous-systèmes, systèmes, et super-systèmes passés, présents et futurs. On essaie de formuler des hypothèses sur le système futur qui permettraient de supprimer tous les inconvénients du système présent. Le système représente un idéal, impossible à atteindre avec la technologie disponible aujourd’hui.

 

 

Définition des lois :

Plus tard, nous sommes passés à la partie des lois. Il a fallu rédiger des hypothèses permettant de respecter les lois imposées par la méthode TRIZ. Les lois à respecter sont l’intégralité des parties, la conductibilité énergétique, l’harmonisation, l’idéalité, le développement inégal, la transition au super-système, la transition vers le micro-niveau, la dynamisation et la contrôlabilité, puis l’évolution par la synthèse substances-champs.

 

Etapes de résolution :

Enfin, la dernière étape s’est faite en trois phases, la définition des contradictions, le choix de quelques-unes d’entre elles pour les résoudre, et la recherche des solutions.

 

- La définition des contradictions s'est effectuée de la manière suivante: 

Chacun des paramètres que nous avons défini précédemment agit plus ou moins bien sur notre système. Après avoir attribué un poid à chacun de nos paramètres, selon leur importance pour l'élaboration de notre pièce, il a fallu définir ce sur quoi ceux-ci agissaient, et s'ils apportaient avantages ou des inconvénients. 

 

 

- Quant à la résolution, il a fallu se baser sur les différents principes de la matrice triz. En fonction du travail sur les contradictions effectué auparavant, un diagramme du poids en fonction de l'universalité a été établi. Celui-ci nous a servi à savoir sur quelle contradiction nous allions nous baser pour passer à la résolution. Il est préférable de prendre les contradictions situés le plus en haut à droite du diagramme.

 

 

Une fois la contradiction sélectionnée, le site nous propose un classement des différents principes inventifs de la matrice triz, qui nous ont permit de trouver des solutions sur lesquels il a été le plus pertinent de se pencher.

 

Enfin, nous sommes passés à la définition des solutions.

Nous en avons trouvé 5:

-Alimentation en énergie par le smartphone

-Batterie flexible

-Cales de fixations du support pliables

-Rechargement par ondes électromagnétiques

-Renforcement des composants fabriqués par imprimerie 3D

 

Chacunes de celles-ci sont accompagnées d'une description, d'un croquis, de la définition des avantages et des inconvénients, et des eventuels risques engendrés par ces solutions.

 

 

Conclusion :

A travers cet enseignement, « conception inventive et innovation », nous avons pu effectuer un travail de recherche et conception. En effet, nous avons pu apprendre la méthode TRIZ, qui est l’une des plus efficaces, bien qu’elle ne nous ait jamais été transmise auparavant. Cette méthode mondialement utilisée permet de résoudre un problème sans apporter de solution directe, mais en raisonnant étape par étape, afin d’éliminer le maximum de contraintes qui peuvent s’ajouter au fur et à mesure de l’apparition des idées. Le site PICC nous a pour cela été bien utile : les étapes sont toutes séparées, et il est possible de revenir sur n’importe laquelle, peu importe le stade du projet.

En tant que futurs ingénieurs, il nous semble intéressant d’avoir eu à utiliser au moins une fois la méthode TRIZ, ainsi que la plateforme associée, afin d’en connaître le fonctionnement, et peut-être y avoir recours ultérieurement.

Espace Membres

  • over a year ago

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: