Selle de vélo

 

INTRODUCTION

Dans le cadre du module d'innovation, nous avons étudié une technique en particulier: TRIZ. C'est une méthode élaborée par des scientifiques et ingénieurs russes à partir de la fin des années 1940.
Nous avons été amené à développer un projet d'innovation à l'aide de ce procédé. Nous avons choisi la selle de vélo. En effet, c'est un objet de notre quotidien et que nous avons certains reproches à lui faire:
-Elle n'est pas protégée de la pluie et ne protège pas l'utilisateur de la boue.
-Elle peut engendrer des douleurs.
-Elle est destinée à une seule personne.
-Elle n'est pas visible dans le noir.
Beaucoup de progrès sont encore à faire sur cet objet et cette perspective nous a intéréssée.
 

ETAT DE L'ART 

Nous avons recherché les selles présentent actuellement sur le marché. Nous avons ainsi trouvé : 

- selle transformable en antivol
- selle pouvant bloquer la roue pour éviter le vol
- selle adaptable à la forme du cycliste
- selle téléscopique
- porte bagage qui se rabat sur la selle
- selle qui se transforme en pompe 
- selle sans bec ou avec bec amovible
- selle à coussin d'air 

 
 

I. Analyse

1) Intégralité des parties

En premier lieu, nous avons défini les différentes parties du vélo et les liens qui les associent. On a dissocié la selle en 3 parties : le moteur, la transmission et le travail. Nous avons eu des difficultés à déterminer l'énergie mise en jeu mais suite à une analyse nous avons convenu que deux forces s'opposaient et qu'il s'agissait donc de l'énergie mécanique. 

2) Multi-écrans

Dans un second temps, le logiciel STEPS nous permet de visualiser l'évolution de la selle de vélo au cours du temps. En effet, on résume l'état de l'art  du système et de ce qui l'entoure dans les parties  "Passé -1" et "Présent".  On définit pour chaque élément les points positifs et négatifs lors du passage du passé au présent, on en déduit ainsi les améliorations possibles dans le futur. 

 

3) Maturité du système

Par la suite, nous devons définir quelle catégorie d’innovation nous souhaitons.

Tout d'abord, nous avons déterminé la position de la selle la plus innovante du moment sur le graphique. Nous avons ensuite décidé où nous voulions nous projeter dans le marché avec notre selle. 

Dans notre cas, nous estimons que notre selle se situe approximativement au début de son potentiel d’évolution. Nous voulons donc tendre vers une innovation d'évolution. 

 

 

 

4) Lois d'évolution

Dans la partie Lois d’évolution, nous avons traité au travers de 9 lois générales les différents aspects du produit.

Le logiciel crée une zone verte dans l'enneagone qui indique les points améliorables selon lui. Nous pouvons ensuite déterminer les points qui pourraient évoluer et ceux qui sont arrivés à leur limite d'évolutions. 

5) Paramètres & Poly-Contradictions

On distingue pour la suite de notre analyse deux besoins différents. En effet, l'utilisation n'est pas la même pour un usage sportif et un usage urbain. 

Dans cette partie, on détermine des principes d'action et d'évaluation. Ensuite, on observe comment seront impactés les principes d'évaluation selon le principe d'action mis en oeuvre. 

a) Usage sportif

Les sportifs attendent de la selle quelle soit légère et peuvent se passer des choses superflues comme par exemple l'éclairage. De plus, le prix n'est pas forcément important pour eux. 

 

b) Usage urbain

c) Observations

CT1 : Si la selle est adaptable, cela favorise le confort et l'ergonomie mais défavorise la masse et le temps de fabrication. Cela n'est donc pas intéressant pour le sportif mais cela est intéressant pour l'usage urbain, car l'utilisateur lamba préfèrera favoriser le confort à la masse. 

CT2 : Si le revêtement ne se mouille pas cela favorise le confort et l'adaptation climatique mais défavorise le prix. Cela pourrait donc être intéressant pour le sportif qui ne glisse pas sur sa selle et donc ne perd pas en puissance. De plus, si le prix n'est pas très important cele pourra également intéresser l'utilisateur lambda. 

CT3: Si la selle de vélo possède un éclairage, cela favorise la sécurité, l'esthétique et l'adaptation climatique mais défavorise le prix et la masse. Cela n'est pas intéressant pour le sportif en compétition qui n'a pas besoin d'éclairage et de l'esthétique surtout si cela est au dépend du poids.  Par contre, c'est très interessant pour un usage urbain car cela permet de voir et d'être vu; la sécurité étant plus importante que le prix.

CT4: Si la selle est en un seul bloc cela favorise le temps de fabrication, la recyclabilité et le prix mais réduit le confort et la sécurité (risque de casse plus important). C'est intéressant pour les entreprises qui fabriquent les selles mais pas vraiment intéressant pour les usagers.  

CT5: Si la selle est légère, cela favorise la masse mais défavorise le prix et le confort. Cela est intéressant pour le sportif mais pas forcément pour l'usager urbain. 

 

RESOLUTION

 

1) Contradictions proposées 

A l'étape précédente, nous avons choisi le poids de chaque PE et de chaque PA. Cela a permis ensuite au logiciel de créer un graphique qui met en évidence les contradictions les plus intéressantes. Les contradictions en haut à droite du graphique sont celles qui impactent le plus de PA et qui prennent en compte le plus de contradictions. 

a) Usage sportif

Ainsi, on voit bien que la contradiction la plus intéressante à traiter pour l'usage sportif est la 5.2 qui correspond à la mise en relation entre la masse et le confort. 

b) Usage urbain

Ainsi, on voit bien que les contradictions les plus intéressantes à traiter pour l'usage urbain sont la 3.1 et la 2.1 qui correspondent respectivement à la mise en relation entre la sécurité et le prix et à la mise en relation entre le confort et le prix. 

2) Concepts de Solution

Suite à ces graphiques, nous avons choisi de nous focaliser sur l'usage urbain qui nous offre plus de perspectives de solutions.

A la fin de notre étude, nous avions 6 concepts de solutions, 3 issus de l'étude et 3 créés dont 2 qui combinent plusieurs solutions.

a) Poids entraîne éclairage

L'éclairage de la selle se déclenche automatiquement sous le poids de l'utilisateur. Les capteurs de poids entraînent l'activation de l'éclairage, l'utilisateur est ainsi visible lorsqu'il est sur son vélo. 

La contradiction CT3.1 est mise en jeu grâce à cette solution. 

b) Capteurs pour déclencher éclairage

L'éclairage se déclenche lorsqu'il fait sombre et que le temps le requiert. Ainsi, l'utilisateur ne se mettre pas en danger et sera visible par les autres usagers de la route.

La contradiction CT3.1 est mise en jeu grâce à cette solution. 

c) Traitement de surface pour rendre le tissu hydrophobe

Nous allons utiliser un revêtement ayant subi un traitement de surface le rendant hydrophobe. Ainsi, l'eau ne restera pas sur la selle et l'utilisateur pourra utiliser son vélo par temps humide sans se mouiller les fesses. 

La contradiction CT2.1 est mise en jeu grâce à cette solution. 

d) Poids et capteurs déclenchent l'éclairage

L'éclairage se déclenche sous le poids de l'utilisateur quand le temps le requiert ou qu'il fait nuit. Des capteurs de poids entraînent l'activation de l'éclairage. Ainsi, l'utilisateur ne se mettre pas en danger et sera visible par les autres usagers de la route. 

e) Garde-boue

Par temps de pluie, un garde-boue sort de la selle automatiquement protégeant ainsi l'utilisateur des éclaboussures. Le garde-boue s'ouvrirait automatiquement grâce à un capteur d'humidité. 

f) Poids/ Capteurs / Hydrophobe

L'éclairage se déclenche sous le poids de l'utilisateur lorsqu'il fait sombre ou que le temps le requiert. Des capteurs de poids entraînent l'activation de l'éclairage. Ainsi, l'utilisateur ne se mettre pas en danger et sera visible par les autres usagers de la route. Nous allons utiliser un revêtement ayant subi un traitement de surface le rendant hydrophobe. Ainsi, l'eau ne restera pas sur la selle et l'utilisateur pourra utiliser son vélo par temps humide sans se mouiller les fesses. 
 

SOLUTION RETENUE

En fonction des solutions, le logiciel trace des liens entre les solutions et les contradictions qu'elles résolvent. Nous avons certaines contradictions sans lien avec des solutions car nous n'avons pas réussi à les résoudre.

Nous avons choisi la SC1.6 car, même si ce n'est pas celle qui résout le plus de contradictions, c'est une combinaison intéressante de 3 solutions. 

 

Comme nous trouvions que l'hydrophobie n'était pas une innovation propre à la selle mais une combinaison intelligente d'une innovation et de la selle, nous avons décidé de la combiner avec une autre solution. 

Cette selle résout les contradictions suivantes :

- confort positif / masse négative

- sécurité positive / masse négative

- adaptation climatique positive / masse négative

- confort positif / recyclabilité négative

- sécurité positive / recyclabilité négative

Cela améliore une majorité de points qui intéressent l'urbain tout en influençant négativement les points sans véritable interêt pour lui.

Notre solution finale est donc une selle qui possède un revêtemenet hydrophobe et des capteurs de poids et de temps. 

Notre selle est innovante car pour la première fois on utilise le poids de l'utilisateur pour déclencher l'éclairage. Elle s'adapte parfaitement au climat grâce aux capteurs de temps et à son coté hydrophobe.

 

CONCLUSION

Au départ, nous avons choisi la selle de vélo car nous avions des reproches à lui faire au niveau de son confort. Cependant, comme nous avons suivi le cheminement du logiciel, notre solution finale résout un problème tout à fait différent : la sécurité et l'adaptation climatique. STEPS nous a donc bien guidé dans notre réflexion et nous a amené vers des idées inexploitées jusqu'à lors.

LIEN : https://drive.google.com/open?id=0B1M23AfnmE5IZ0haVEllQ043c1k

 

 

 

 

 

 

 
 
 

Espace Membres

  • over a year ago

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: