Boîte de mouchoirs

Projet module électif "Innovation et conception"

Boîte de mouchoirs

 

I. Introduction


    Dans le cadre du module électif "initiation à l'ingénierie de l'innovation", nous avons pour but d'analyser un objet de la vie quotidienne, de préférence assez simple, afin de pouvoir discerner ses avantages et ses inconvénients, pour tenter d'en extraire une innovation réalisable. Notre étude se porte ici sur la boîte de mouchoirs, objet souvent indispensable dans la vie quotidienne, tout particulièrement en période hivernale, où les maladies sont fréquentes.

    Afin d'avancer pas à pas dans notre étude, nous avons appliqué la méthode TRIZ (Théorie de la résolution des problèmes inventifs), qui sert aujourd'hui dans le monde de l'entreprise, pour aider les inventeurs à "déclencher" l'innovation.

                                                                                            

 

II. Étape 1 : L'analyse multi-écrans

    Le principe de l'analyse multi-écrans est simple. En effet, le but premier de celle-ci est d'analyser le comportement de l'objet étudié dans le passé, puis le confronter à l'objet présent, afin de pouvoir en déduire quel type d'amélioration l'on peut lui apporter.

Cette étape permet aussi :

          - de donner à chaque membre du groupe l'occasion d'exprimer ses connaissances sur le sujet et de les partager;

          - de donner au groupe de travail une vision d'ensemble de l'objet;

          - d'avoir une base pour commencer à structurer les idées d'innovations possibles.

 

    Voici donc l'analyse multi-écrans de notre système, la boîte de mouchoirs :

 

 

 

 

 

    On remarque que dans le cas de l'étude de notre boîte à mouchoirs, il y a un bon nombre de paramètres qui peuvent être améliorés par une invention. En effet, la boîte de mouchoirs est un objet simple, qui laisse beaucoup de place à des améliorations.
 

III. Étape 2: Lois d'évolution et maturité du système

    Cette étape est très importante: elle consiste à déterminer dans quel domaine le système choisi peut être amélioré, mais aussi dans quelle mesure, c'est à dire s'il reste beaucoup de choses à inventer, ou s'il est déjà assez optimisé.

1) Intégralité : la boîte à mouchoirs est perfectible, car il y a beaucoup d'améliorations possibles dans ce secteur, car la boîte est assez simple, et plutôt encombrante. Elle serait imperfectible si le stockage de mouchoirs était maximal pour une taille infime.

2) Conductibilité énergétique : la boîte à mouchoirs est perfectible, en effet l'utilisateur doit se déplacer pour chercher son mouchoir. Cependant il est compliqué de l'améliorer pour qu'elle soit imperfectible, puisqu'il faudrait faire en sorte qu'elle distribue les mouchoirs jusqu'au nez de l'utilisateur automatiquement.

3) Harmonisation : la boîte à mouchoirs est très perfectible dans ce domaine, car elle est compliquée à transporter telle quelle, étant donné qu'elle est encombrante à cause de sa forme très basique. Il est donc possible de la modifier pour la rendre transportable facilement.

4) Idéalité : dans ce domaine, la boîte à mouchoirs est encore perfectible, mais très peu, car en effet elle assure ses fonctions à un prix relativement bas. Pour l'améliorer dans ce domaine il faudrait lui ajouter des fonctionnalités.

5) Développement inégal : la boîte est très perfectible dans ce secteur, puisque son rapport capacité/volume de mouchoirs stockés est handicapant. Dans ce cas le stockage des mouchoirs pourrait être modifié, et étudié à nouveau pour éviter cette contradiction.

6) Transition au super-système : la boîte à mouchoirs est perfectible, car elle peut être remplacée, quoique difficilement, par un autre système qui agirait directement sur l'utilisateur pour éviter qu'il ait à utiliser des mouchoirs.

7) Transition au micro-niveau : ici la boîte est difficilement perfectible, car elle ne peut pas être rendue par exemple virtuelle ou immatérielle. En revanche il est possible de la changer de matière, mais elle doit rester solide pour pouvoir contenir des mouchoirs.

8) Dynamisation : ajouter des articulations ou rendre flexible une boîte à mouchoirs est en théorie possible, même si cela reste compliqué, à cause des mouchoirs contenus dans la boîte. Dans ce domaine la boîte reste donc perfectible, mais difficilement.

9) Accroissement substances-champs : on pourrait imaginer des ajouts sur une boîte de mouchoirs tels que l'ajout d'une poubelle pour jeter les mouchoirs, ou d'un rangement pour des médicaments ou un spray nasal par exemple.

 

L'analyse de la maturité du système fait aussi partie de l'étude de la boîte de mouchoirs telle qu'on la connaît aujourd'hui :

    La boîte à mouchoirs est aujourd'hui un objet qui est incontournable, et qui est dans toutes les maisons de France. Nous avons donc placé le niveau d'inventivité bas, le nombre de brevets déposé assez haut, car c'est un objet qui a été longuement étudié. Enfin les ventes stagnent, et les bénéfices sont donc en train de stagner eux aussi, puisque le nombre d'utilisateurs ne pourra plus augmenter.

 

IV. Étape 3 : Établissement des poly-contradictions

    Nous touchons à ce moment là à la fin de l'analyse de l'objet, pour se tourner enfin vers des propostitions de solutions viables pour faire évoluer la boîte de mouchoirs. Nous étudions donc quelles contradictions il faut résoudre pour pouvoir proposer des solutions. Pour ce faire, nous avons remarqué 4 contradictions qui ressortaient le plus, pour les résoudre ensuite :

En premier la contradiction concernant les allergies des utilisateurs.

Il faut ici faire un choix quant à la quantité de substance que l'on va utiliser pour traiter la boîte à mouchoirs, et ainsi éviter les allergies aux utilisateurs. Le fait d'en mettre beaucoup augmentera par exemple le coût et sera plus polluant, mais garantira aux utilisateurs une bonne protection face aux microbes et bactéries.

Deuxièmement, la contradiction liée à l'épaisseur du mouchoir en lui-même :

 En effet, un mouchoir épais sera plus étanche et confortable, mais la boîte pourra en contenir moins pour un volume égal qui contiendrait des mouchoirs plus fins.

Troisièmement, la contradiction liée au matériau utilisé pour fabriquer la boîte :

Le choix d'un matériau ephémère pourra baisser la masse et contribuer à la rendre plus pratique à transporter, et pourrait également faire baisser à la fois le prix de revient d'une boîte à l'entreprise, et le prix d'achat par l'utilisateur dans une grande surface. En revanche un matériau durable rendrait la boîte plus durable car elle serait utilisée plus longtemps, donc plus écologique.

Enfin, la quatrième contradiction concerne la taille de la boîte :

Cette contradiction rejoint celle qui est liée à la nature du matériau, car elle oppose le même type de paramètres, qui sont la portabilité et la longévité de la boîte.

 

V. Étape 4 : Résolution des contradictions

    Dans cette partie nous avons essayé de sortir des concepts innovants de cette analyse en résolvant les contradictions. Plusieurs concepts intéressants ont émergé.

L'idée de réaliser une boîte à mouchoirs en matière soluble dans l'eau a été la première. En effet, ceci résoudrait le problème du rapport entre le coût et l'aspect écologique de la boîte. Dans ce cas elle serait plus pratique, puisqu'elle éviterait d'avoir à jeter la boîte après l'utilisation, et cela diminuerait les frais de recyclage.

Cependant deux questions se posent : est-ce vraiment écologique ? Et est-ce vraiment moins cher ?

Nous avons ensuite pensé à réaliser une boîte à mouchoirs en deux parties : une partie stockage qui contiendrait une grosse quantité de mouchoirs sous forme de recharges, et une partie utilisation, qui serait une boîte que l'on rechargerait recharge par recharge, et qui serait alors plus facile à transporter car plus petite.

Parmi les autres choix intéressants, nous avons pensé à réaliser une boîte à mouchoirs en tissu, qui serait adaptée à la forme qu'on lui impose dans un sac par exemple, ce qui la rendrait pratique à transporter.

 

VI. Étape 5 : Concepts innovants finaux

    Deux concepts ont sortis leur épingle du jeu, car ils regroupent plusieurs autres concepts innovants :

- Une boîte à mouchoirs segmentée et traitée chimiquement :

Ce concept reprend la boîte segmentée, en ajoutant un traitement chimique à la boîte de stockage, pour éviter les contaminations et le transfert des microbes entre les mouchoirs.

Ce concept utilise le principe 1 : la segmentation.

Il présente plusieurs avantages : les mouchoirs ne se "contaminent" pas entre eux, il est plus hygiénique qu'une boîte de mouchoirs classiques, et aussi plus écologique, puisque ce concept produit moins de déchets.

Cependant, le fait de devoir recharger la partie utilisation reste assez contraignant, d'autant plus que pour remplir la partie stockage il faudrait un nombre conséquent de recharges.

 

- Une boîte à mouchoirs arrondie, faite en tissu :

Ce concept regroupe trois des résolutions de contradictions que nous avions adoptées : la boîte en tissu, la boîte arrondie, et la boîte "dynamique".

Ce concept utilise deux principes : 14, la sphéricité, et 40, les matériaux composites.

Ce concept rendrait la boîte plus ergonomique, économiserait de la matière, serait plus écologique, et plus léger qu'une boîte traditionnelle. En effet, le fait d'avoir une boîte arrondie, en plus en tissu la rendrait très pratique pour la transporter, et apporterait un dynamisme dans la mesure où elle s'adapte au nombre de mouchoirs qui restent dans la boîte, pour les rendre plus faciles à attraper, comparé à une boîte traditionnelle.

Elle présente cependant plusieurs inconvénients : le prix serait élevé, dû à l'utilisation de tissu à la place de carton, et le fait d'avoir un prix conséquent pourrait rebuter un bon nombre de clients potentiels ...

 

VII. Conclusion au projet

    La méthode TRIZ nous a permis de sortir de la façon traditionnelle d'imaginer un concept innovant pour la boîte de mouchoirs. En effet, nous nous sommes laissés guider par le logiciel, et les différentes étapes du processus d'innovation de la méthode TRIZ, et nous n'avons pas été déçus, puisque la comparaison avec d'autres domaines nous a permis d'imaginer des concepts innovants décrits au dessus. La résolution des contradictions par le biais des principes innovants est une méthode qui dans notre cas a été très utile, car il nous a permis de dégager des concepts auxquels nous n'aurions pas pensé.

    Cependant, il aurait été intressant de pouvoir refaire l'étude depuis le départ, étant donné par exemple que nous nous sommes rendus compte à la fin de l'étude de certaines erreurs liées par exemple à l'analyse multi-écrans. Par exemple nous avons eu quelques soucis à faire la différence entre la boîte de mouchoirs (système) et le mouchoir (sous-système) au niveau des contradictions, qui n'ont donc pas pu être résolues.

    En dehors de ça, l'étude a été assez complète, les concepts innovants assez détaillés, et l'analyse finale de l'objet reste plutôt poussée. Ce module nous a donc appris, bien sûr la méthode TRIZ, mais aussi la façon de réfléchir à un objet innovant d'une façon différente. Il nous a aussi appris que l'innovation dans le métier d'ingénieur occupe une place prédominante, car sans innovation, il n'y a pas d'évolution ou de croissance pour l'entreprise.

 

Fichier TRIZ

Espace Membres

  • over a year ago

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: