Boîte de Conservation

I/ Introduction

L'innovation consiste à intégrer le meilleur des connaissances dans un produit ou service créatif, permettant de mieux satisfaire les individus.
Ainsi, on peut admetre que l'innovation est considérée comme l'un des déterminants qui assure la résolution des problèmes rencontrés lors de l'utilisation quotidienne d'un objet, afin d'améliorer son utilisation (facilité d'utilisation, meilleurs avantages..)
Ce module d'Initiation à l'Innovation nous a permis, dans le cadre d'un projet, d'étudier la méthodologie de l'Innovation à travers la méthode TRIZ. Pour ce faire, nous avons choisi d'innover sur un produit utilisé assez fréquemment dans le monde entier pour conserver divers aliments : la boîte de conservation. En effet, nous pensions que le potentiel de cet objet est très grand, et qu'une étude ciblée de celui-ci pourrait s'avérer très utile pour l'améliorer.

 

II/ Présentation du TRIZ

TRIZ est l'acronyme russe de la théorie de résolution des problèmes inventifs Teorija Reshenija Izobretateliskih Zadatch, qui a pour but d'aider à concevoir un nouveau produit, ou à innover. Elle fût inventée en 1946 par un ingénieur russe Genrich Altshuller.

Cette méthode est basée sur le fait que chaque problème rencontré durant la conception ou l'innovation d'un produit peut peut être résolu. Pour ce faire, elle analyse les problèmes techniques rencontrés et essaie de les résoudre par le biais de différentes étapes. C'est cette méthodologie de l'innovation que nous allons utiliser dans notre étude de la boîte de conservation.

 

III/ Etat de l'art

Avant de passer à l'étude de l'objet nous avons commencé par nous renseigner sur l'utilisation du logiciel STEPS et de la méthode TRIZ, puis avons fait un rapide état de l'art de notre objet.

Nous avons donc cherché les différents types de boîte de conservation existant. Nos recherches nous ont conduit à observer que le leader de ce domaine est Tupperware.

Voici quelques exemples de boîtes de conservation existant :

-La boîte de conservation adaptée à un aliment spécifique (ici, la boîte de conservation pour une banane, pratique pour éviter de l'écraser durant son transport).

-La boîte en-cas Tupperware, une boîte de conservation classique adaptée au transport d'un repas :

Tupperware-Boite-encas-pour-lui

- La boîte de conservation sous-vide, utile pour une meilleure conservation des aliments, fonctionnant grâce à une pompe manuelle.

 

IV/ Analyse Multi-écrans

Le but de cette première étape est d'observer les caractéristiques des boîtes de conservation existant déjà, ainsi que retracer leur évolution au cours du temps (nous avons donc une partie "passée", une partie "présent", et une partie "future"). Le fait de faire le bilan des caractéristiques ayant existé et existant déjà nous permet alors de mieux nous rendre compte de l'évolution de la boîte, afin de cibler les potentielles améliorations à effectuer sur celle-ci.

Il est à noter que la partie "passée" de cette première étape ne représente pas une boîte en elle-même (car les boîtes de conservation n'existaient pas dans le passé), mais porte sur les différentes autres méthodes utilisées durant ces époques pour conserver les aliments.

 

 

V/ Maturité du système

Cette seconde étape permet d'évaluer l'évolution du produit au cours de son cycle de vie. Ainsi, en observant l'avancement de la boîte de conservation, nous pouvons mieux nous rendre compte de l'avancée de de sa durée de vie. Si un objet arrive au terme de son cycle de vie, il est important d'innover afin de relancer celui-ci pour une durée dépendant de l'objet et de son innovation. L'observation de la maturité de la boîte de conservation nous a permis d'observer que celle-ci n'était pas arrivée au terme de son cycle de vie. Elle ne nécessitait donc pas une révolution "totale". Nous pouvions donc l'améliorer sans avoir à renouvelent entièrement son support.

 

 

VI/ Lois d'évolution

Une caractéritique principale de la méthode TRIZ, selon ses fondateurs, est l'étude des lois d'évolutions des systèmes, constituant le potentiel d'évolution d'un système technique (ST) étudié. Ainsi, ces lois ne permettent pas de résoudre directement les problèmes d'innovation, mais permettent de mieux appréhender et anticiper l'évolution du système étudié. 

Ces lois, au nombre de 9, permettent donc de suggérer diverses possibilité d'amélioration de notre système. Ces lois sont :

1.    L’intégralité des parties du système : Cette première loi permet de définir les conditions strictement nécessaires à l'apparition d'un nouveau système viable. Cette loi permet donc, en complément de la définition de la FPU (Fonction Principale Utile), de définir la structure du système.

 

2.    La conductibilité énergétique: Aucun des constituants ne doit bloquer le passage de l'énergie nécessaire à la réalisation de la FPU. 

 

3.    L’harmonisation: Cette loi étudie l'agencement des différents composants du système, afin d'assurer au mieux la FPU

 

4.    L’idéalité: Le système doit s'approcher au maximum d'un idéal dont la dépense énergétique, le poids, le coût sont les plus petits possible

 

5.    Le développement inégal: Cette loi du développement inégal des parties du système nous permet de nous concentrer sur les sous-systèmes, afin de trouver celui bloquant la progression de l'ensemble. Les inégalités entre les sous-systèmes doivent donc être résolues afin de lever les contradictions bloquant la progression du système général.

 

6.    La transition au super système: Nous cherchons ici à situer le super-système par rapport à son état de fin de vie,en nous concentrant sur l'extérieur de celui-ci

 

7.    La transition vers le micro-niveau: Chacun des moyens de remplir la FPU doit toujours transiter  du niveau macroscopique vers le niveau microscopique.

 

8.    La dynamisation et contrôlabilité Nous cherchons à introduire plus de dynamisme dans notre système technique afin d'augmenter son efficacité

 

9.    Evolution par la synthèse substances-champs: La performance de la FPU doit être optimisée au mieux par une ou plusieurs substances-champ 

La maturité actuelle du système est représentée, dans cette étape, par un polygone bleu. Celui-ci représente la confrontation de notre objet, la boîte, aux différentes lois d'évolution. Nous devons chercher à améliorer le positionnement de la boîte par rapport aux différentes lois, en faisant correspondre la surface du polygone bleu avec celle du polygone blanc (dans la mesure du possible).

Nous en avons conclu que l'amélioration de la boîte de conservation se ferait principalement à partir d'une loi : la conductibilité énergétique.

 

 

VII / Paramètres et polycontradictions :

Il s'agit ici, en anaysant les paramètres d'action du système, de procéder à la définition d'une stratégie de résolution. 

En effet, selon la méthode TRIZ, la résolution d'un système passe par la résolution de sa ou ses contradictions (physiques ou techniques). Nous avons donc choisi des contradictions importantes à notre sens, parmis notre liste de polycontradictions, afin de les traiter en priorité pour améliorer notre système.