Housse de couette

Notre projet

Dans le cadre du module électif "Initiation à l'innovation de l'ingénierie" nous avons été amené à choisir un objet et de lui appliquer la méthode TRIZ pour le faire évoluer.

Pour choisir notre sujet, nous avons cherché une problématique de la vie quotidienne que nous aimerions résoudre. C'est pour cela que notre choix s'est porté sur la housse de couette, en effet, nous avons constaté personnellement et sur notre entourage que la couette avait tendance à sortir de sa housse. De plus, beaucoup d'entre nous éprouvent des difficultés à la mettre correctement.

 

Etat du marché

Aujourd'hui, sur le marché de la literie, les utilisateurs utilisent majoritairement des couettes pour avoir chaud pendant la nuit. L'utilisation d'une housse de couette est donc indispensable pour protéger la couette de la saleté. En effet la couette étant très volumineuse, il est beacoup plus simple de laver son enveloppe plutôt que la couette elle-même.
Sur le marché de la housse de couette, on trouve beacoup de diversité au niveau esthétique (coloris, décorations, texture). Mais il n'existe pas de grande différence entre les systèmes pour mettre la housse de couette en place autour de la couette. Pourtant, nous avons remarqué que cette dernière avait tendance à bouger autour de la couette, ce qui crée des problèmes au niveau du confort. Nous avons aussi remarqué que la couette pouvait aussi tout simplement sortir de la housse de couette, ce qui la rend beacoup plus salisable.

Pour résoudre ce problème, certains fabriquants mettent en place des boutons pour fermer l'ouverture, ce qui permet la mise en place de la couette dans la housse. Mais cette méthode ne résout pas le problème de stabilité de la couette dans sa housse.
Mais dans la majorité des cas, la housse de couette se résume à une envellope de la taille de la couette avec, en bas, un trou qui permet la mise en place de la couette à l'intérieur de la housse de couette.

[PHOTO OU SCHEMA DES SYSTEMES EXISTANTS]

Analyse

Intégralité des parties

La première étape de l'analyse consiste en la définition des liens entre les differentes parties de l'objet étudié, ici, la housse de couette.

Multi-écrans

Le multi-écran permet de voir l'évolution du système à travers le temps. On peut voir les évolutions entre le sytème et des sous-sytèmes (la housse de couette et la couette) et le super système (housse de couette et la chambre). Le multi-écran permet aussi de voir les paramètres qui ont évolué au cours du temps (positivement ou négativement) afin de faire ressortir les caractéristiques que devra avoir le système futur.

 

Maturité du système

 

Lois d'évolution

Les lois d'évolution permettent de définir à partir de neufs critères les points sur lesquels la housse de couette peut évoluer et ceux sur lesquel il n'est pas necessaire de travailler.
Si le diagramme est complétement remplit, cela signifie que l'objet est au maximum de son potentiel d'évolution et qu'il n'y a donc pas d'intérêt de l'étudier pour l'améliorer.

LOI 1 : Intégralités des parties

Les constituants essentiels d'un système technique (moteur, transmission, travail, contrôle) sont présents et assument correctement le rôle qui leur est dévolu dans sa structure. Ils forment un tout permettant la réalisation de la Fonction Principale Utile (FPU).

Nous avons laissé une petite marge d'évolution car le principal matériau est présent (le tissu) et il assume parfaitement son rôle d'neveloppe de la couette. Cependant, il lui manque la facilité d'enfilage et la stabilité de la couette dedans.

LOI 2 : Conductibilité énergétique

L'énergie traverse, sans déperditions, les constituants du système technique. Aucun des constituants ne bloque le libre passage de l'énergie pour assumer la FPU.

Nous avons considéré que notre système était au maximum de son évolution dans ce domaine car sa Fonction Principale Utile étant simple, il arrive à la remplir sans problème.

LOI 3 : Harmonisation

La concordance (ou la dissonance forcée)  de forme, de rythme, de couleurs, de régime entre deux constituants (ou entre ces derniers et l'énergie ou l'objet) se doit d'être optimisée dans l'objectif de maximiser la FPU.

C'est sur ce point que nous pensons le plus joué, en effet, la concordance entre la couette et sa housse n'est pas optimale (d'où notre problématique). Nous avons pour objectif d'améliorer la relation entre les deux pour permettre une meilleure utilisation et une optimisation de la housse de couette pour le bonheur de tous.

LOI 4 : Idéalité

La notion "d'idéal" s'évalue par le rapport entre les performances du système technique et les dépenses qu'il use pour assumer sa FPU. La notion "d'idéal absolu" s'obtient lors que l'objet assume sa FPU sans aucune dépense.

Nous avons laissé une marge d'évoltuion pour cette loi car pour remplir complétement sa notion d'idéal, il faudrait que la couette s'enveloppe elle-même sans que la housse de couette ne soit nécessaire.

LOI 5 : Développement inégal

L'état de maturité (d'avancement technolgique) des constituants laisse apparaître des inégalités

 

Après avoir rempli le graphique, le logiciel nous propose des hypothèses pour faire évoluer le système.

 

Paramètres et poly-contradiction

 

Résolution

 

Solution

 

 

Espace Membres

  • over a year ago

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: