Innov'INSA: Cendrier

Introduction

 
Le tabac fait depuis des décennies partie de notre quotidien. La cigarette, apparue en France dans les années 1820, s'est depuis démocratisée et nous touche tous directement ou indirectement, que nous soyons fumeurs ou non.
Or, au-delà des questions de santé publique, la popularité de la cigarette pose d'autres problèmes, d'ordre plus pratique: les fumeurs doivent se débarrasser de leur mégots et de leurs cendres et non les jeter sur la voie publique; de plus, le tabac froid étant malodorant, il est nécessaire de réduire l'odeur des mégots pour ne pas gêner les gens.
C'est pourquoi l'objet du quotidien que nous avons choisi est le cendrier.
Le cendrier est apparu vers 1890, à la Belle Epoque.
Cependant, cet objet ne solutionnait à l'époque pas le problème de l'odeur, n'étant réduit qu'au rôle de collecteur de mégots.
Nous allons donc tenter, grâce à la méthode TRIZ (théorie de résolution des problèmes inventifs) de trouver des solutions aux problèmes du quotidien que nous rencontrons avec les cendriers.
Cette méthode s’inspire de 40 000 brevets déposés et va nous aider à innover par rapport à ce produit.
 Afin de pouvoir appliquer la méthode TRIZ, nous allons décomposer notre cendrier en 4 éléments, qui sont le moteur (l'Homme), la transmission (la main) , le travail (le plateau tournant) et le contrôle (visuel et olfactif).

Analyse multi-écrans

    L'étape suivante consiste à remplir un tableau qui permet de visualiser notre objet dans ses versions passées et présentes, avec toutes les évolutions (améliorations et détériorations) intervenues au cours du temps grâce à une analyse multi-écrans.
La partie droite correspond à l’objet innovant que nous voulons concevoir, avec toutes les caractéristiques pouvant être améliorées par rapport à l'objet présent.
    Deux modifications imporantes ont été les ajouts d'un plateau tournant et d'un réservoir; en effet les anciens cendriers n'avaient pas de vrai réservoir, mais étaient juste des sortes d'assiettes contenant les cendres, prêtes à voler à tout instant.
 

Lois d’évolution

 
    Dans cette partie, nous allons attribuer une note sur 5 à notre cendrier selon chacune des 9 lois, tout en justifiant nos choix grâce à une évolution possible.
 

Loi 1 : Intégralité des parties

 
Cette loi consiste à savoir si les quatre parties du système sont présentes et si elles remplissent leur rôle.
Une amélioration est possible au niveau du plateau tournant. En effet, l'odeur a été en partie supprimée, mais pas la dispersion de cendres au moment où l'on met la cigarette.
 

Loi 2 : Conductibilité énergétique

 
Cette loi interroge le potentiel de gain énergétique.
Nous ne pouvons pas améliorer ce potentiel, car le fumeur devra toujours placer le mégot lui-même dans le cendrier.
 

Loi 3 : Harmonisation

 
Nous cherchons ici à ce que l'objet s'adapte le mieux à l'utilisateur et à son utilisation.
Actuellement, l'objet remplit bien son rôle, il collecte les mégots et limite la dispersion des cendres et les odeurs.
Nous pouvons l'améliorer en supprimant la dispersion des cendres et les odeurs.
 

Loi 4 : Idéalité

 
Le principe d'idéalité consiste à diminuer tout apport d'énergie dans le système.
Il n'est pas possible ici de diminuer l'apport d'énergie.
 

Loi 5 : Développement inégal

 
Cette loi invite à vérifier que les différentes parties du système sont développées à des stades équivalents.
Ce n'est pas le cas ici, la partie la moins développée est le plateau tournant, qui disperse les cendres lorsqu'on l'actionne.
 

Loi 6 : Transition au super-système

 
Nous nous projetons dans cette loi jusqu'à la fin de vie du système.
Cet objet ne peut pas être dématérialisé.

 

Loi 7 : Transition vers le micro-niveau

 
Cette loi correspond à la possibilité de dématérialiser au maximum notre système.
Aucune partie du cendrier ne peut être dématérialisée.
 

Loi 8 : Dynamisation

 
Rendre plus flexible ou modulable l'objet afin qu'il puisse s'adapter plus facilement à son utilisation.
On ne peut pas moduler un cendrier afin de le rendre démontable.
 

Loi 9 : Accroissement substance-champ

 
Cette loi correspond à l'ajout d'éléments au système afin d'en améliorer l'efficacité globale.
 

Polycontradictions

 
En se servant de l’outil STEPS, nous listons tous nos paramètres d’actions et paramètres d’évaluation. On cherche ensuite à mettre en évidence les contradictions en prenant en compte chaque paramètre d’action et en regardant les paramètres d'évaluation qui ont été améliorés ou déteriorés lorsqu'on a ajouté ou modifié un élément.
 
 
 
Après avoir listé les PA et les PE, nous leur avons donné un poids correspondant à leur importance dans le système.

 

Contradictions proposées

 

Contradiction n°1

TRIZ nous propose de changer les paramètres physico-chimiques.
C'est le paramètre 35.
 

Contradiction n°2

TRIZ nous propose également de jouer sur la qualité locale, c'est à dire la résistance d'une partie du système.
C'est le paramètre 3.
 

Solution 

La solution que nous avons trouvée serait une plaque en métal au fond du reservoir.

Lorsque l'on activerait le plateau tournant, cela ferait tourner une dynamo qui va induire un courant électrostatique dans la plaque en métal.

Les cendres seraient attirées par ce champ électrostatique, comme elles le sont par exemple par des vêtements ou de la moquette.

Il n'y a donc plus de dispersion car elles vont directement tomber dans le réservoir au lieu de s'envoler sous l'effet de la force centrifuge induite pas la rotation du plateau.

Les cendres n'adhèreront pas au métal lorsque le champ électrostatique sera désactivé, le nettoyage du réservoir sera donc aisé.

Lien vers steps : https://ent.normandie-univ.fr/filex/get?k=6kv54Z9P396SQ9NOXy

Espace Membres

  • over a year ago

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter...

Email: